Le conte se termine de façon désabusée et sibylline[TG 2] : « Ainsi périt le bon petit garçon, après avoir fait tous ses efforts pour vivre selon les manuels [de conduite], mais sans pouvoir y parvenir. Il vit aux États-Unis, dans la ville de Saint Petesburg au bord du fleuve Mississippi avec sa tante Polly, son demi-frère Sid Sawyer et Mary, sa cousine. ». Ce dernier accompagne Tom dans presque toutes ses aventures. L'histoire [modifier] Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue. L'astuce, cependant, prend bientôt le relais de la vertu : à l'entrée du bâtiment, Tom échange diverses bricoles contre les bons points distribués aux enfants ayant bien retenu leur leçon : neuf jaunes, neuf rouges et dix bleus[TE 2], assez pour prétendre au prix correspondant à 2 000 versets sus par cœur[N 4], d'une Bible méchamment reliée (« a very plainly bound Bible »)[TE 3],[AK 3]. Et à l’heure actuelle, c’est le plus infernal damné chenapan de son village natal ; il est universellement respecté et siège au parlement[C 4] ». L'édition anglaise est établie d'après cet exemplaire, que Rasmussen appelle « secretarial copy », tandis que l'édition américaine est fondée sur le manuscrit original[TR 23]. Tom Sawyer n'est pas écrit à la première personne. Tom arrive en retard en classe et s'apprête à mentir à l'instituteur Dobbins lorsqu'il aperçoit la petite Becky. La représentation sociale que fait Twain de Saint-Petersbourg est perçue de manière très variée par les lecteurs de Tom Sawyer[TR 29] : Bernard DeVoto est sensible à la description nostalgique d'une communauté rurale et une idylle du temps passé[58] ; Hutchinson considère que le caractère parodique des descriptions révèle plutôt une vie sociale terne et somnolente, dont la torpeur s'affiche d'autant plus que les aventures de Tom sont mouvementées[TH 20] ; Robinson est même d'avis que la vie sociale n'y est fondée que sur la mauvaise foi et ne s'y nourrit que d'inepties[55]. Toutefois, elle y est brièvement mentionnée sous le nom de « Bessie » Thatcher et fait une apparition dans Schoolhouse Hill[36],[TR 14]. Plus intéressés par l’aventure que par l’école, les deux garçons jouent aux brigands et aux sorciers. Mais dans cette petite ville des Etats-Unis, Tom est vu comme un petit vaurien avec de mauvaises fréquentations comme Muff Potter, l'alcoolique du village. And above it all the great man sat and beamed a majestic judicial smile upon all the house, and warmed himself in the sun of his own grandeur -- for he was showing off, too. Il découvre rapidement qu'il n'y est pas seul car Jim, … Dog'd if I don't, Huck[TH 36].''. La chronologie du récit, qui ne couvre qu'une courte période, est marquée par les jours de la semaine, vendredi, samedi, dimanche, lundi, etc. Tom s'exclame alors que « Huck n'a pas besoin de ça, Huck est riche ! Mais, si tu l’aimes pas, t'auras qu'à t'en prendre à toi-même. La gloriole va être de courte durée : ayant reçu sa Bible, Tom est invité à faire la démonstration de son savoir[AK 4] ; le juge lui demande le nom des deux premiers apôtres ; réponse de Tom : « David et Goliath[N 5] ! Tom Sawyer est un garçon orphelin, d'âge changeant. En définitive, Tom Sawyer est devenu le plus grand succès de Twain, sans cesse réédité de son vivant. Dans son autobiographie, Twain passe la revue des personnages qui l'ont inspiré : une mosaïque d'ivrognes pour Muff Potter, un heureux mélange pour Tom, l'auteur enfant et quelques autres garnements[TG 17]. Joe Harper réincarne l'ancien compagnon de jeu Will Bowen[MA 1] et Becky (Rebecca) Thatcher s'inspire de Anna Laura Hawkins, petite amie du jeune Mark Twain à Hannibal[TR 13]. À travers le personnage de Huck et l'adhésion de Tom à une association pour l'interdiction du tabac et de l'alcool (« Cadets de la Tempérance ») [TG 10], c'est le désir de l'interdit qui est souligné, ce qui montre qu'aux yeux de Twain, la morale est la source principale d'immoralité. La veille, Tom et Huck se résolvent à libérer Muff de sa cellule, mais au dernier moment, se contentent de lui faire passer du tabac et des allumettes. Mark Twain donne plusieurs suites à Tom Sawyer qui apportent un éclairage rétrospectif au premier roman de la série et qui ont, surtout pour ce qui concerne Huck Finn, influencé la perception des lecteurs sur le statut et le propos de l'œuvre. Les recherches de l'historien Darryl Rehr montrent cependant que le premier tapuscrit de Twain est La Vie sur le Mississippi, réalisé sous la dictée avec une Remington no 2[8]. Son cœur si meurtri avait cessé de battre. Une double enquête commence pour les inséparables héros : retrouver les diamants et élucider le meurtre de Jubiter, commis la nuit même de leur arrivée chez l’oncle Silas. Je crois que cela lui serait fatal à moins que ce ne fût autobiographiquement — comme Gil Bas — […] Si l'histoire se poursuivait et si je l'amenais à la maturité, ce serait le condamner au mensonge comme tous ces héros de littérature à quatre-sous, ce qui susciterait le mépris souverain du lecteur. L'insecte émet un crissement semblable à un tic-tac[TG 4]. Joe l'Indien a réellement existé[TG 12]. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Tom s'ennuie et propose à Joe de jouer avec une vrillette (death-watch) qu'il sort de sa poche. Soudain, Joe s'aperçoit qu'il est surveillé, reprend son butin et s'enfuit avec son comparse, non sans avoir chuchoté « chambre 2 » (chamber 2). Il a l'art d'ajouter aux faits de tous les jours de petites touches qui donnent à la réalité une air de fantaisie[66]. Une fois la punition accomplie, Tom se présente devant sa tante qui, étonnée, le soupçonne de mentir. ». Le roman Les Aventures de Tom Sawyer a été publié en 1876. À 18 ans, il s'engage comme pilote sur le fleuve ; c'est ainsi qu'il acquiert les connaissances qui lui permettront plus tard d'écrire l'histoire de Tom Sawyer. Par une ouverture située juste au-dessus de l'estrade, l'un d'eux fait lentement descendre un chat au bout d'une corde qui, parvenu au-dessus du crâne du maître, s'agrippe à sa perruque et la soulève, découvrant une peau d'un jaune éclatant (, great-authors.albertarose.org/ (Classic literature by great authors), , « New York, Monday, February 12, 1906 ». Ma parole, Huck ! Tom Sawyer est l’histoire d’un garçon qui devient un homme dans les années 1840 aux États-Unis. « David et Goliath » sont écrits en capitales dans le texte. Il apparaît comme le pendant authentique de Tom Sawyer, véritablement « a-civilisé », naturel et indépendant. Le comique de la scène relève uniquement de la maestria dont Twain dote son jeune héros, habile à mettre en scène les personnages dont l'un n'en peut mais, à créer un semblant de dialogue où questions et réponses relèvent du ventriloquisme ; un rôle primordial est ainsi conféré au narrateur qui joue le jeu, n'ayant d'yeux que pour le chat dont chaque mimique est traduite avec un anthropomorphisme sans retenue[TM 9]. Tom Sawyer représente ainsi aux yeux du public un certain idéal de l'enfant américain par ses qualités d'intelligence et de cœur. Mr. Sprague est le pasteur méthodiste de la paroisse. Leur vie est scellée par le fait que ce sont tous les deux des orphelins, mais tandis que Tom vit dans une maison agréable et dort chaque nuit dans un bon lit, Huck est seul, sans foyer, avec un père qui passe pour être le soulard du bourg et qui le rosse chaque fois qu'il est pris de boisson[65]. Les habitants de Saint-Petersbourg le considèrent comme noyé lorsqu'il part jouer aux pirates sur l'île Jackson avec Huck et Joe. Pourtant, si la morale est présentée de plusieurs manières, c'est en général négativement. Twain souligne sa « vicieuse vanité » (the vicious vanity that was in him) au chapitre XIX[TH 18]. Autant être des hors-la-loi une année entière dans la forêt de Sherwood plutôt que Président des États-Unis à vie[C 12] » . Twain n'indique jamais ce qu'il doit à ses lectures[TG 23]. - On l'a pas rêvé, tout ça, on l'a pas rêvé ! Comme précisé dans la préface, le regard vers le passé demeure indulgent[TG 19], celui d'un auteur adulte appartenant à un monde moins hétérogène que celui de Huckleberry Finn[TH 20] et dont la voix s'affirme de bout en bout (settled)[TH 20]. Bien que mis en place dans une époque révolue, les désirs de Tom pour l'amusement et la liberté résonnent encore aujourd'hui chez … Tom et Becky frôlent la mort lorsqu'ils se perdent dans la grotte où Joe trépasse peu après. C'est pas la guigne, ça ! Peter en était sûr. Le deuxième jour, le procureur général accable Potter, l'avocat plaide d'abord la folie, puis retire sa ligne de défense et soudain, appelle Tom à la barre comme témoin surprise. Le déclic se produit au tribunal lors du procès : dans ce lieu symbolique de l'autorité, Tom surmonte ses frayeurs et donne publiquement sa version des faits. Seule parle la terreur que Tom ressent face à Injun Joe, dans le cimetière, au procès, dans la maison hantée, dans la grotte. Twain souligne la « vicieuse vanité de Tom Â». Mais Sid n'a rien de Henry. Ces deux éditions diffèrent légèrement : après avoir achevé son manuscrit, Twain en a fait réaliser une copie que Howells a annotée et sur laquelle l'auteur a apporté des corrections. Lucas et Mathieu l'ont traduit en français. Dans le même passage, l'autorité est qualifiée d'« insecte », employé adjectivalement (insect authority)[TH 37]. Judith Fetterly, ‘The sanctioned rebel’. Autant ce dernier se voit — à tort, d'après l'auteur — confiné dans la catégorie de la littérature enfantine, autant le deuxième est jugé littérairement supérieur : l'un garde un style classique, mais sans la profondeur morale de l'autre ; par ailleurs, Tom Sawyer se déroule de manière erratique avec une succession de scènes rappelant les Esquisses anciennes et nouvelles, alors que Huck Finn est doté d'une brillante narration solidement structurée. Et il fendit la tête à tous, une nuit, à coup de hache, et s’enrichit par toutes sortes de fourberies et de malhonnêtetés. Biographie de Mark Twain Né en 1835, Mark Twain grandit à Hannibal, petit village situé sur la rive droite du Mississippi. Se remarque ainsi la quasi-suppression du chapitre XXII dans lequel l'instituteur, ivre en public, se fait humilier par des élèves. Le bibliothécaire, lui aussi, courait çà et là, les bras chargés de livres, faisant rendre le maximum du peu d'autorité qu'il avait. Sommeiller ainsi, ne plus jamais avoir de soucis ! Tom vit chez sa tante Polly , aime à se battre avec les nouveaux venus au village et est amoureux de Becky Thatcher, la fille du Juge. Plusieurs épisodes importants s'ensuivent, en particulier l'arrestation de Muff, confondu par la présence de son couteau sur les lieux du crime et le témoignage de Joe. Plus tard dans la matinée, Tom est assis sur le banc (pew) de l'église avec Sid, Mary et tante Polly. “Now you’ve asked for it, and I’ll give it to you, because there ain’t anything mean about me; but if you find you don’t like it, you mustn’t blame anybody but your own self.”. Omniscient et clairvoyant, selon la terminologie de Gérard Genette, il est le maître des personnages, entre dans leur conscience et aucun secret ne lui échappe. Si aucune indication précise ne concerne la date des faits, plusieurs indices permettent d'en situer le début au vendredi 14 juin 1844, supputation d'autant plus plausible que la préface de Twain renvoie l'histoire à la période de son enfance, « à savoir il y a 30 ou 40 ans », soit entre 1836 et 1846[TH 1]. Je vais t’en donner puisque t'y tiens, j'suis pas mesquin, moi. He has discovered a great law of humain action, without knowing it, namely, that in order to make a man or a boy covet a thing, it is only necessary to make the thing difficult to attain. Tom cherche quelle maladie il pourrait simuler pour ne pas aller à l'école. So endeth this chronicle. L'initiation promise a lieu au chapitre II des Aventures de Huckleberry Finn[TG 11]. À la fin d'un couloir, alors qu'il tâte la roche à la recherche d'un angle, soudain surgit vingt mètres plus loin une vive lumière projetée sur les cavités. Le lendemain, Tom rencontre la fillette et pour se mettre en valeur, jure d'apprendre les versets de la Bible prescrits pour l'école du dimanche. Ces saynètes préfigurent la vraie vie qui ne tarde pas à se manifester, si bien que s'opère un glissement de la fiction à la réalité. Arrivé chez sa tante, il aperçoit par la fenêtre tante Polly, Sid, Mary et la mère de Joe Harper en pleurs. Les thèmes contenus dans Les Aventures de Tom Sawyer concernent des enfants et, au-delà, la société tout entière, et aussi l'humaine condition[TM 1]. Depuis que le Dr  Robinson a été poignardé, un regain de religiosité gagne la population : Joe Harper étudie les Saintes Écritures ; Ben Rogers rend visite aux pauvres ; Jim Hollis devient très pieux et même Huck cite des versets de la Bible. Les malfrats sont occupés à déverser des pièces d'argent dans une cache, puis, à leur grande surprise, en extraient une caisse remplie d'or[33]. Ils discutent, partagent un chewing-gum et enfin Tom demande à Becky si elle a déjà été fiancée et, devant son étonnement, lui explique ce que cela veut dire. D'autre part, certaines grossièretés, en particulier dans la bagarre du chapitre III, le discours de Walter au chapitre IV et le passage où Becky regarde un corps nu dans le livre d'anatomie au chapitre XX, ont été tamisées[TG 1]. Une édition pirate apparaît au Canada le 29 juillet de la même année, et la première édition aux États-Unis le 8 décembre[5]. When one writes a novel about grown people, he knows exactly where to stop--that is, with a marriage; but when he writes of juveniles, he must stop where he best can. Vêtu de ses habits du dimanche pour se rendre à l'école du même nom qu'il déteste, gêné par la raideur amidonnée de son costume trop court acheté deux ans plus tôt — « la gêne […] qu'un costume et la propreté apportent avec eux » (the restraint […] that whole clothes and cleanliness brings with them —[TH 40], Tom, à son habitude, triche et impatient « de gloire et de panache » (glory and éclat), achète sa gloriole par le troc. »[70],[71] Ainsi, Tom, de par la volonté de son créateur, est condamné à se figer à l'extrême limite de l'enfance, à la rigueur aux premiers stades de l'adolescence[TP 12]. Twain ne se moque pas de l'institution religieuse dans ce passage, comme il l'a fait dans d'autres. Un récit ivre de liberté, où un jeune héros cherche à s’affranchir de tout. Bien que mis en place dans une époque révolue, les désirs de Tom pour l'amusement et la liberté résonnent encore aujourd'hui chez les jeunes lecteurs. Tom est élevé par sa tante Polly à la suite de la mort de ses parents, alors que son ami Huck vit d'expédients. Ainsi, Tom se moque de son village sans grave conséquence pour lui ; au contraire, il se voit aussitôt pardonné. Mark Twain, Les aventures de Tom Sawyer, 1876. Sa verve comique s'exerce sur l'espèce humaine en général. Au dîner, tante Polly s'absente un instant et Sid casse le sucrier ; aussitôt les dégâts constatés, Tom reçoit une gifle qui le jette à terre : clamant son innocence, il s'en va ruminer son chagrin dans un coin[19]. S'ensuit une dispute au cours de laquelle Muff est assommé, puis Joe, sans mobile apparent, poignarde à mort le docteur avec le couteau de l'ivrogne et le glisse entre ses doigts. Les jeunes institutrices faisaient ce qu'elles pouvaient pour attirer l'attention, complimentant aujourd'hui l'élève qu'elles avaient rudoyé la veille, faisaient des effets de doigts en parlant à l'un, en avertissant l'autre ; les jeunes professeurs gourmandaient celui-ci, faisaient des recommandations à celui-là ; les uns et les autres avaient comme par hasard affaire à la bibliothèque près de l'estrade, ce qui les amenait à s'y rendre deux ou trois fois avec de grandes démonstrations d'activité. Elle a une certaine influence sur son jeune cousin qu'elle tente de motiver, l'aide à faire ses devoirs et parfois obtient de lui qu'il lui obéisse, ne serait-ce qu'à contre-cœur.